Multicolonnage en FLOAT 04
ASAP Lille [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, d?commenter le bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
de l'Universite´ de Lille

Entretien avec Gérard CŒURÉ

jeudi 7 février 2019

 

CŒURÉ Gérard

Résumé de l’entretien avec Gérard CŒURÉ

L’entretien a été réalisé en février 2014 par Nelly Hanoune et Jeanne Parreau.

Gérard Cœuré est né en 1933. Venant de Nancy, il arrive à Lille en 1975 sur la chaire laissée vacante de Jean Vaillant. Un an plus tard, il succède à Daniel Lehmann à la direction de l’UER de math. L’héritage de mai 68 est prégnant à Lille, contrairement à l’université de Nancy où les événements de 68 avaient eu peu d’impact. GC est heureusement surpris du fonctionnement de type informel de l’UER. Le collège B, très tourné vers l’enseignement, y a une importance primordiale et les recrutements d’enseignants-chercheurs sont, de fait, décidés par le Conseil d’UER.

En analyse, l’équipe lilloise des équations aux dérivées partielles a souhaité se rattacher à Paris VI où Vaillant a été nommé. GC institue avec Michel Parreau un séminaire d’analyse ; Philippe Antoine et son équipe d’analyse fonctionnelle y participent. La recherche de GC porte sur l’analyse complexe en dimension infinie jusqu’alors inconnue à Lille. L’équipe d’analyse de GC est ensuite intégrée à l’URA de géométrie et topologie de Daniel Lehmann. Elle développe des collaborations étroites avec l’Institut Steklov de Moscou, l’université de Wuhan en Chine, l’université d’Oran et l’équipe Pierre Lelong - Henri Skoda de Paris VI. GC encadre plus de dix thèses. Trois de ses élèves obtiennent des postes de professeur et des liens ont perduré, après sa retraite, avec d’anciens étudiants venus à Lille depuis l’Algérie et le Maroc.

En 1978, GC est nommé représentant du collège A de l’UFR de mathématiques auprès du Conseil d’Administration de l’université (sous la loi Savary). Il fréquente aussi la Cellule, ce qui éclaire son témoignage sur le fonctionnement, les successions et les joutes entre la direction de l’université et son opposition, sur la période couvrant les mandats des présidents successifs : Jacques Lombard, Michel Migeon et Jean Cortois.

GC analyse les expériences pédagogiques mises en route sous Migeon. Lui-même, avec Chantal Duprez pour la physique, s’est investi dans la création de la licence destinée à former les futurs Professeurs des écoles.

GC n’a rien perdu de ses convictions. Se souvenant que la licence et la maîtrise de math comptaient 400 étudiants quand il est arrivé à Lille, il déplore qu’actuellement les meilleurs étudiants délaissent les mathématiques et la physique au profit de l’informatique et de l’économie.

Marie-Thérèse Pourprix

Retour à l’ensemble des résumés


Accueil |
  • Contact
  • | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 60 / 377062

    Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 09- Histoire et Mémoire   ?

    Site réalisé avec SPIP 3.2.5 + AHUNTSIC

    Creative Commons License