Multicolonnage en FLOAT 04
ASAP Lille [() Pour activer le formulaire des langues au lieu du menu, d?commenter le bloc qui suit - preferable pour les sites avec beaucoup de langues
ASAP - Universite´ Lille
Association de Solidarite´ des Anciens Personnels
de l'Universite´ de Lille

Entretien avec Marie-Madeleine DELMAIRE

mardi 18 juin 2019

 

DELMAIRE-BRAY Marie-Madeleine

Résumé de l’entretien avec Marie-Madeleine DELMAIRE-BRAY

L’entretien a été réalisé le 25 janvier 2019 par Alain Barré et Francis Gugenheim.

Née en 1945, Marie-Madeleine Delmaire a été recrutée comme assistante en géomorphologie à l’Institut de géographie de la faculté des lettres de Lille à la rentrée 1970. Elle a accompli un cursus classique des géographes d’alors : classes préparatoires à Sceaux ; Ipes ; études à la Sorbonne : licence d’histoire, Capes (1968), agrégation de géographie (1969) ; puis un an en lycée à Metz.

Arrivée à Lille, elle assiste aux débats qui conduisent la Géographie à demander son rattachement à Lille1. Le directeur de l’Institut, Pierre Flatrès, était partisan de rester avec les littéraires, voire de rejoindre une université de sciences humaines. D’autres voyaient dans un rapprochement avec les scientifiques la possibilité d’élargir les débouchés pour les étudiants et de disposer de moyens financiers plus importants. Ces derniers l’emportent, entraînant la démission de Pierre Flatrès, remplacé par Pierre Bruyelle. Les géographes s’installent sur le campus en 1973 : le bâtiment B2 accueille enseignants, secrétariat, laboratoires et bibliothèque, tandis que les cours et TD ont lieu dans le bâtiment B6.

Marie-Madeleine Delmaire, qui effectue des recherches en géomorphologie en Espagne sous la direction de Pierre Birot (Paris-Sorbonne), a un service d’enseignement portant sur la géographie physique et la géographie humaine. A l’époque, c’est cette dualité de besoins qui était avancée pour justifier le recrutement d’assistants titulaires de l’agrégation. Ce concours était la garantie d’une « large culture » et le passage par l’enseignement secondaire gage de « qualités pédagogiques ».

Si, pour des raisons personnelles, Marie-Madeleine Delmaire prend une retraite anticipée en 1982, elle conserve des années passées à l’Institut de géographie le souvenir de la bonne entente existant entre les enseignants. Elle évoque aussi l’intérêt des travaux de terrain effectués avec les étudiants, sous la direction des enseignants lillois ou de collègues d’autres universités, tout en soulignant la contrainte que cela représentait pour la vie familiale, de même que les déplacements qu’elle réalisait en Espagne dans le cadre de ses recherches.

Alain Barré

Retour à l’ensemble des résumés


Accueil |
  • Contact
  • | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 33 / 377062

    Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 09- Histoire et Mémoire   ?

    Site réalisé avec SPIP 3.2.5 + AHUNTSIC

    Creative Commons License